« Cabinet médical privé ou Maison de santé pluridisciplinaire au service de l’intérêt général ? »

Le 27 novembre 2012, une délibération portant sur la cession d’un terrain communal à une société civile immobilière (SCI) composée de cinq médecins généralistes, trois infirmiers et un kinésithérapeute, était soumise au vote des conseillers municipaux, dans l’objectif que cette société y construise un cabinet médical privé.

Le 28 mai 2013, dans un contexte très différent, une délibération portant sur une cession d’un terrain communal moins important et dans le même objectif, est de nouveau soumise au vote des conseillers.

Deux conseils municipaux, deux contextes et deux votes différents. Des interrogations sans réponse. Un amendement, pour une maison de santé pluridisciplinaire de santé au service de l’intérêt général, interdit.

Redonner du sens à la démocratie locale et retrouver une éthique sont des objectifs majeurs.

Lisez l’article de la Vigie dédiée à ce sujet. Toutes les autres pièces sont à votre disposition.

Bonne lecture à toutes et à tous !